Loup (BD européenne)

De Marc & Eric Moreno, et Amélie Sarn.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Origine de cette histoire

« Une explosion.
Lumière aveuglante, fracas assourdissant, cris, fumée, sang…

18 février 1991, gare de Victoria, Londres.

Je retrouve mes esprits. Mon frère me prend la main et m’entraîne à l’abri…
Tout autour pleurs, râles, poussière suffocante. Mon frère me parle. Je ne l’entends pas.
Sous mes pas du verre. Le hall de gare tangue. Des personnes se sont levées et courent n’importe où ; d’autres sont toujours couchées, immobiles.

Du sang et des larmes sur les visages.

Mon frère et moi venons de réchapper à un attentat à la bombe. Les semaines qui suivront me plongeront dans l’ombre et la confusion.
Loup est né de ces semaines d’incompréhension. »

C’est ainsi que Marc Moréno, dessinateur de cette BD, nous explique comment est né Loup.
Marc et son frère Eric (qui colorise cette BD) ont travaillé avec Amelie Sarn. Compagne de Marc, elle scénarise les peurs vécues par les deux frères.
A travers une histoire qui s’enrichit d’un peu de fantastique, ils tentent de retranscrire le questionnement des victimes d’attentat et leurs peurs post-traumatiques.

Ce n’est pas tout à fait leur histoire mais…

Celle-ci met en scène Louis, un artiste-peintre, et sa soeur Annelise, qui ont ensemble réchappé d’un attentat récent à Bordeaux. Ils sont idemnes… physiquement… Mais tous deux ébranlés, chacun réagit à sa manière face aux séquelles psychologiques de leur traumatisme : Annelise se tourne vers l’aide médicale alors que Louis se replie, totalement. Il vit reclus, mange sa viande crue comme une bête sauvage, déambule et peint nu dans son appart’. Il EST devenu bête sauvage, homme à tête de loup.

Etre un homme nous oblige-t-il à endosser la cruauté inhérente au genre humain?

Cette question, après l’horreur de l’attentat, semble obséder Louis qui exprime sa colère au travers d’une peinture effrayante. En cherchant à donner du sens à ce drame, à l’innacceptable, il tourne et retourne cette colère jusqu’à l’extrême violence, jusqu’au dégoût (le chapitre de Nadja est bouleversant). Il trouvera même ce qui lui semble être un frère en Seselj, lui aussi loup, et détenant les réponses dans ces abîmes…

C’est pas un brin ennuyeux tout ça?

Pas facile de parler d’un bouquin comme celui-ci basé sur l’état psychologique de ses personnages sans être chiante… Mais certainement encore moins facile de FAIRE ce bouquin sans qu’il le soit… (chiant). Mais non, vraiment, c’est passionnant! J’ai été immergée, secouée et effrayée par ce que nous racontent les auteurs : il s’agit aussi de NOS peurs, de NOS doutes.
Beaucoup de rythme dans le découpage et la façon dont est structurée l’histoire! Chaque personnage raconte un bout de l’histoire dans un chapitre, et le suivant va montrer la perception d’un autre personnage. Il y a aussi des flashbacks qui nous permettent de comprendre les évènements et les protagonistes.

Graphiquement, c’est très réussi! On évolue en permanence dans une bichromie noir et rouge qui tombe bien à propos, forcément… J’ai aussi apprécié le trait parfois concis pour les personnages, mais souvent très détaillé dans certaines scènes : certains décors comme les monuments sont magnifiques (d’ailleurs l’action se situant à Bordeaux, des connaisseurs devraient pouvoir juger par eux-mêmes! 😉 )

Pour moi, c’est un beau livre, riche en émotions, et dont la violence n’a absolument rien de gratuite.

LOUP
Genre : drame
Scénario : Amélie Sarn
Dessins et couleurs : Marc et Eric Moreno
Date de parution : mai 2007
Editeur : Les Enfants Rouges

P.S. : Le nom d’Amélie Sarn vous dit peut-être quelque chose? Elle est l’auteur du roman Elle ne pleure pas, elle chante qui a été adapté en BD par Eric Corbeyran et Thierry Murat. (Une lecture très émouvante aussi)

P.S. #2 : article initialement posté sur le blog de Samba.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s