Urban (BD européenne)

Urban couverture Tome 1
Bienvenue à Monplaisir…
 
Dans un univers d’anticipation riche et cohérent, un futur pas si lointain, Zacchary Buzz quitte la ferme de ses parents pour se rendre à Monplaisir. Dans cette immense cité, totalement dédiée aux loisirs, aux jeux et aux plaisirs, Buzz y intègre les Urban Interceptors, la police locale. Il rêve de justice mais totalement étranger à ce monde et aux mœurs de la cité, il va vite déchanter…

Vices et versa ?
 
Monplaisir est une société sur-contrôlée et hyper-médiatisée à grands renforts de caméras et d’écrans géants, où les touristes troquent leurs vêtements habituels, pour des milliers de déguisements à l’effigie des plus célèbres personnages de dessins animés, BD, etc.. Les écrans sont omniprésents dans toute la ville, ainsi que dans les intérieurs privés, et ne peuvent jamais être éteints. Le flux est contrôlé et animé par Springy Fool, le maître de Monplaisir. On y suit un jeu en direct qui est véritablement sans limite. Il s’agit de la traque d’un Urban Interceptor contre un criminel et qui se termine par la mort d’un des participants. Les paris sont lancés !
Parallèlement, on peut suivre l’enquête sur plusieurs crimes horrifiants sur des jeunes femmes de la cité. L’enquêteur principal devenu gênant est supprimé par un tueur à gage bien connu des Urban Interceptors…

Urban planche 1

Urban couverture Tome 2
Beau travail !
 
Le scénario est intelligemment mené et l’action et les sentiments coexistent de façon très réussie !
Luc Brunschwig nous a habitués à aborder ainsi les dérives de notre système. Ici, les frasques de la télé-réalité, de la société de consommation et les inégalités sociales sont à leur paroxysme.
 
Le graphisme mélange habilement les couleurs chatoyantes pour la face visible de Monplaisir et les teintes sombres et angoissantes pour ses coulisses…
 
L’abondance des détails est un réel plaisir à observer, les références sont intéressantes et on s’amuse à reconnaître les personnages. Roberto Ricci installe une belle ambiance « à la » Blade Runner, dans une cité influencée par l’Inde et l’Asie.
L’excitation du public pour le spectacle télévisé est vraiment très bien dépeinte, servie par cette capacité à rendre le détail des expressions des visages.
Roberto Ricci sait magnifiquement user des charmes tétonnants; mais n’est-on pas à Monplaisir?

Urban couverture Tome 3
Faux semblants…
 
Car l’ambiance est lubrique. Ne vous fiez pas aux couleurs acidulées et aux costumes enfantins de Monplaisir ! Plus on avance dans les tomes (3 tomes parus à ce jour), et plus les détails et les scènes peuvent être salaces ou glauques. Le tome 3 mettant l’accent sur l’origine de la création de Monplaisir et ses coulisses, la palette de couleurs s’assombrit…

En bref
 
Cette série est exceptionnelle ! Je n’y trouve aucune réserve : intrigue, personnages, univers, dessin, couleurs… J’aime tout ! TOUT j’vous dis ! Je devine une partie des rouages du scénario mais c’est loin d’être complet. Il reste de quoi surprendre dans les tomes suivants ! La série devrait compter 5 tomes au final.
 
Urban va marquer le genre de l’anticipation en BD. Il ne peut pas en être autrement, vu la qualité de ces 3 tomes déjà parus. On peut faire confiance aux auteurs, et notamment au scénariste, Luc Brunschwig, pour la qualité de ses œuvres à la constance impressionnante !
Roberto Ricci ne démérite vraiment pas, et il devient un dessinateur à suivre de très près.

Urban planche 2

Urban Portrait de la femme de l'ascenseur
URBAN
3 tomes parus / 5
 
Genre : Anticipation / Science-fiction
Public : Adultes / Jeunes adultes
Scénario : Luc Brunschwig
Dessins : Roberto Ricci
Dates de parution : 2011-2013-2014
Editeur : Futuropolis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s